Bienvenue, nous sommes le
 
même rubrique

ASNEY
DA ?PIVO MISTRAL DE FACE
FAYA DUB
FEFE TYPICAL & TIWONY
FREEDOM FIGHTERS
GOOD MORNING BABYLONES
JAHWISE
K2R RIDDIM
LOKOS
NO MISTERY
NO MORE BABYLONE
ORANGE STREET
POSITIVE RADICAL SOUND
RASPIGAOUS
RIK
TOLERANCE DOUBLE ZERO
TRYO

le label

Forum


BABY G
H.I.M

Cela faisait un bon moment qu’on attendait l’album de BABY G, chanteur hors pair révélé aux Antilles, en Martinique plus précisément, dans la compilation DANCE HALL PARTY de Don Miguel puis avec son single "Children of Africa" pour le label Hibiscus. En 1995, c’est avec le posse Hileaf qu’il enregistre son premier album, mixé en Jamaïque par Linford Marshall. L’aventure Jamaïcaine se soldera par une déconvenue artistique, due à son manque de travail en studio et à sa trop grande fascination pour Jamdown. Fort de cette expérience il part pour la métropole où il se fait rapidement remarquer dans les sounds system parisiens. Puis c’est la rencontre avec les Djins, Dub Action et le label Hammerbass, avec qui il de travailler. Après trois ans de travail et encore quelques featuring dans divers opus (Pierpoljak, Elephant System, Mek it Happen) il sort enfin son premier véritable album H.I.M. Allant du reggae Roots au ragga dancehall en passant par le Roots Stepper, les 12 titres de cet album sont irréprochables. Une fois de plus Yao et Philip des Djins prouvent à quel point leur maîtrise et leur inspiration est élevée, ils n’ont absolument rien à envier aux musiciens Yardies. Loin des albums plats et souvent semblables que le reggae français a pu parfois nous apporter ces dernières années, H.I.M est réellement à la hauteur des meilleures productions de l’année. Etonnant chanteur, Baby G est également un fin parolier, clair et explicite. On sent à chaque instant que le rasta connaît son sujet, qu’il puise ses vers au plus profond de lui même pour prêcher sa foi et rendre gloire à son inspiration. Pour mener à bien son opus, Baby G a également su s’entourer d’artistes efficaces pour ses featuring : GHETTO PRIEST du crew On-U Sound de Adrian Sherwood, l’Original JAMALSKI de NY, ou encore YANISS ODUA avec qui il pose un "Bô Kail" meurtrier. Tous les titres de l’album sont à recommander, et pour les méditations on choisira les superbes versions acoustiques "Bénis Jah" et "HIM". Peut être que certains seront ennuyés par cet album aux mélodies parfois enfantines et à la consonance rastafarienne lourde. Mais pour les amateurs (dont je fais incontestablement partie) cet album est un des plus spirituel et engagé que le reggae français ait connu ; loin des intégrismes, il prêche la tolérance, la responsabilisation de la jeunesse et de tout un chacun, l’amour des autres et l’amour de son impériale majesté. RASTAFARI

Hammerbass - Nocturne - Biyou 2002

mardi 3 décembre 2002, par rubenxela


News Letter

Inscription
Suppression

Les Brèves
mardi 13 juillet
Striker Lee presents :
promised land / I’ll never fall in love dennis brown dub fire striker lee 7" dub scrub them / dub scrub dem dillinger / tommy mc cook striker lee 7" you are my angel horace andy striker lee 7" zion gate open / give a helping hand jacob miller / owen grey none shall escape striker (...)
mardi 13 avril
K2R riddim
lundi 29 mars
GREENSLEEVES
jeudi 23 octobre
Les riddims d’octobre
jeudi 9 octobre
passez nous vos chroniques
mercredi 8 octobre
SKALI MUCHO One Two
mercredi 8 octobre
MIKEY ROOTS
vendredi 4 juillet
CONCOURS
jeudi 3 avril
Greensleeves Rhythm Albums
vendredi 21 mars
FIRESTORM
lundi 23 septembre
CARLTON LIVIGSTON


Jahmusik, le premier webzine reggae ragga ska dub...